Information - Formation - Soutien à l'aidant

En charge du dossier, le compagnon prend rendez-vous avec "l'aidant". La première action du compagnon va être de faire la connaissance de la famille du patient, et recenser les moments importants de sa vie.


- Information

Souvent l'aidant est démuni et ne sait "comment bien faire". Le compagnon va informer l'aidant sur les différents aspects de la maladie. Les paramètres, les comportements accélérerant la destruction des cellules, ainsi que sur les situations auxquelles il va être confronté avec l'évolution de la maladie, lui apprendre les bonnes attitudes et la conduite à adopter pour traverser au mieux ces situations.

- Formation

Parallèlement au soutien qu'apporte le compagnon par sa présence auprès du malade, il va donner une formation à l'aidant concernant d'une part :
- Des exercices physiques spécifiques à faire faire au patient
- Des jeux, des exercices pour faire travailler sa mémoire.
- une alimentation plus ciblée

- Soutien à l'aidant

Le compagnon va aider l'aidant dans ses tâches journalières (soin, alimentation, toilette) jusqu'à la prise en charge totale du malade, permettant à l'aidant de vaquer à d'autres occupations. En fonction du contrat passé entre l'A.C.A. et la famille, le compagnon peut intervenir une à deux matinées par semaine. Lorsque la santé de l'aidant est précaire, et si les conditions s'y prêtent, (complicité avec le malade et confiance totale avec l'aidant) le compagnon peut le remplacer sur 2 ou 3 journées afin de lui permettre de se refaire une santé !