Il est parfois bien difficile pour ces derniers de prendre en charge les patients atteints par la maladie d’Alzheimer

Des études montrent que le rôle d'aidant familial entraîne un état d'épuisement physique, auquel s'associent des symptômes affectant la santé psychologique : dépression, frustration, insomnie etc.
La maladie d'Alzeimer affecte non seulement la personne qui en est atteinte , mais aussi son entourage familial et notamment son aidant principal qui va vite s'épuiser.

Opposition aux soins, mutisme, refus de s’alimenter voire agressivité envers l'aidant.

Dépense d'énergie énorme, de tous instants, alors qu'il reçoit peu en retour de la part de la personne malade, d'où la nécessité d'un soutien spécifique aux familles permettant à l'aidant de pouvoir se libérer totalement sur une période définie, sans sortir le malade de son environnement familial, et ainsi en toute quiétude se refaire une santé psychique et physique.